Réflexion

L’obsession d’écrire

Le manuscrit a ceci de commun avec un amant qu’il commence par vous sourire pour rapidement vous occuper l’esprit, envahir vos jours et hanter vos nuits. Il devient obsession, et vous n’avez de cesse de songer à lui, maudire tout ce qui vous en éloigne, et vous languir de le retrouver pour ne faire qu’un avec lui.

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s