Poésies

Mon corps

 

une vallée sauvage

où tu te glisses entre les herbes hautes

pour tracer le sentier qui est le tien

 

une rivière agitée

dont tu refoules le courant

pour remonter jusqu’aux origines

 

un mont volcanique

dont tu gravis le flanc

pour atteindre le sommet du plaisir

 

Copyright © Nadia Gosselin

Par défaut
Réflexion

Le temps qui file

Je suis obsédée par le temps.

Celui qui dévale à toute vitesse sur les pentes de l’existence, que je n’arrive pas à freiner dans sa course folle, qu’il m’est impossible de saisir au passage afin de l’étreindre.

J’écris pour essayer de le fixer.

Et c’est ainsi qu’afin d’écrire je le suspends pendant des heures, des jours, des mois et des années, pour me rendre compte au final que tout ce temps que j’ai consacré à l’écriture, dans l’espoir de le cerner, ne l’a pas empêché de me filer entre les doigts.

Par défaut