Brèves, Textes divers

Porte ouverte

Tu t’affaires à débarrasser la table.

À l’aide d’une fourchette, tu fais glisser les restes dans une même assiette.

Tu te rends en fredonnant jusqu’au comptoir pour y déposer le tout et faire couler l’eau chaude dans l’évier. Tu ajoutes du détergent. Tu regardes monter la mousse en jouant dedans avec les doigts.

Tu jettes un œil distrait au balcon.

Puis, tu l’aperçois.

Ton sang se glace dans tes veines; tes yeux deviennent exorbités.

Elle est là, menaçante, dans le cadre de la porte, hésitant à entrer.

Tu pousses un cri d’effroi en reculant jusqu’au frigo.

Et vlan! Tu lui claques la porte au nez!

Elle n’entrera certes pas dans la maison, cette sale guêpe!

Copyright © Nadia Gosselin

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s