Poésies

Mon corps

 

une vallée sauvage

où tu te glisses entre les herbes hautes

pour tracer le sentier qui est le tien

 

une rivière agitée

dont tu refoules le courant

pour remonter jusqu’aux origines

 

un mont volcanique

dont tu gravis le flanc

pour atteindre le sommet du plaisir

 

Copyright © Nadia Gosselin

Par défaut

2 réflexions sur “Mon corps

  1. « les herbes hautes » euh… wow ! j’ai les idées mal placées ou bien… il faudrait peut-être penser à prendre rendez-vous chez l’esthéticienne ?
    Oui, enfin, bon… je voulais dire… tondre la pelouse, quoi !

    J'aime

    • Un champ où les herbes sont hautes se révèle un terrain sauvage sinon un terrain abonné. Vous devez savoir, j’imagine, que les symboles comportent plusieurs sens et qu’il faut leur attribuer celui qui convient le mieux au contexte.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s